GUE/NGL
News

MEPs give thumbs up to Corina Creţu and highlight that real work starts now

MEPs give thumbs up to Corina Creţu for regional Policy Commissioner and highlight that real work starts now

Following the hearing of Corina Creţu, Commissioner-designate for Regional Policy, GUE/NGL MEPs have expressed their confidence in Creţu given she committed to defending underdeveloped regions.

Creţu firmly committed to defend and work primarily for the least developed and outermost regions. GUE/NGL MEPs felt this position was consistent with their vision of cohesion policy, which remains primarily one of political solidarity. They know that the real work however lies ahead and have all expressed a willingness to work on issues with the future Commissioner.

French MEP Younous Omarjee, REGI committee Vice President, pressed Creţu on how she would deal with the fact that she will take up her functions in a context of near insolvency, i.e. 23 billion euros of debt. He said: “We need vigilance on the renegotiation of the multiannual financial framework (MFF) to ensure that cohesion funds are safeguarded. Corina Creţu explained that regional policy was the only policy area with concrete results for citizens and expressed her commitment to solve this budgetary problem together with the whole Commission. I appreciated her willingness to favour the least-developed regions of the EU.”

GUE/NGL MEPs Martina Michels and Angela Vallina asked the Romanian Commissioner-designate about the sensitive issue of macro-economic conditionality, a mechanism that could lead the EU to block structural fund payments where a member state was in excessive deficit. Corina Creţu committed to using this mechanism only as a last resort and only after a structured dialogue with the European Parliament. “However, she failed to respond to the question how to guarantee full involvement of the regions in possible reshaping of EU funding programs in such situations”, Martina Michels regretted.

Younous Omarjee also addressed the issue of the outermost regions, asking the Commissioner-designate what action she would take to make sure these regions are better taken into account in all EU policies. In her response, Creţu praised MEP Omarjee's recent report on the outermost regions, noting that she recognised the specific challenges these regions face and that particular attention should be given to the provisions to help those territories. She also said she would travel straight to the outermost regions to observe their needs and would address the issue with Jean-Claude Juncker.

She also expressed her willingness to support cross-border cooperation in response to a question from Basque GUE/NGL MEP Josu Juaristi, where he cited the situations in the Basque Country and the North of Ireland as good examples of practical cross-border cooperation in action.

Corina Cretu approuvée au poste de Commissaire à la Politique régionale :
“Le vrai combat commence maintenant”, expliquent les députés de la GUE/NGL.

Après l'audition devant la Commission du développement régional (REGI) du Parlement européen, les députés de la GUE/NGL ont apporté leur confiance à Corina Cretu. La future Commissaire à la politique régionale s'est résolument engagée durant son audition à défendre et travailler prioritairement pour les régions les moins développées, celles qui rencontrent des difficultés particulières, et les régions ultrapériphériques. Les députés de la GUE/NGL ont jugé cette position conforme à leur vision de la politique de cohésion, qui demeure avant tout une politique de solidarité. Ils savent que l'essentiel est devant eux et se sont tous dit prêts à travailler sur les dossiers avec la future Commissaire.

Lors de l'audition, Younous Omarjee, Vice-Président de REGI et coordinateur de la GUE/NGL, a insisté sur l'avenir de la politique régionale. “Vous allez prendre vos fonctions dans un contexte de quasi cessation de paiement, a-t-il martelé. C'est 23 milliards de dette. Comment comptez-vous faire?” Il a appelé à la vigilance quant à la renégociation du cadre financier pluriannuel  (CFP) afin que les crédits de la cohésion soient sauvegardés. Corina Cretu a expliqué que la politique régionale était la seule à avoir des résultats concrets pour les citoyens et exprimé son attachement à résoudre ce problème budgétaire avec l'ensemble du collège des Commissaires.

Interrogée par Martina Michels puis Angela Vallina sur la question sensible des macro-conditionnalités économiques, un mécanisme pouvant conduire l'Union européenne à bloquer le paiement de fonds structurels en cas de déficits excessifs des États-membres, Corina Cretu s'est engagée à n'utiliser ce mécanisme qu'en dernier recours et après un dialogue structuré avec le Parlement européen.

Younous Omarjee a aussi abordé la question des Régions Ultrapériphériques, demandant à la Commissaire quelles initiatives elle prendrait pour que ces régions soient mieux prises en compte dans toutes les politiques de l'UE. “J'ai lu votre rapport parlementaire, a souligné la future Commissaire, et je connais les défis liés à l'éloignement de ces régions. Il convient d’accorder une importance particulière aux dispositions destinées à venir en aide à ces territoires” a-t-elle ajouté.  Elle a en outre précisé qu'elle se rendrait directement dans les RUP pour observer leurs besoins et qu’elle aborderait le sujet avec Jean-Claude Juncker (Président de la Commission) et Jyrki Katainen (Vice-président de la Commission chargé des Emplois, de la Croissance, des Investissements et de la Compétitivité).

Josu Juaristi Abaunz a également alerté la future commissaire sur la question de la coopération transfrontalière qui a vu ses crédits baisser. “Le meilleur moyen de résoudre les problèmes transfrontaliers réside pourtant dans la coopération, a-t-il précisé, c'est le cas au Pays Basque, d'où je viens, c'est aussi le cas en Irlande du Nord.” Un problème que semble avoir compris la future Commissaire, qui lui assuré sa volonté de soutenir les activités transfrontalières.

GUE/NGL Press Contacts:
Emily Macintosh +32 470 85 05 08
Gay Kavanagh +32 473 84 23 20
European United Left / Nordic Green Left
European Parliamentary Group