GUE/NGL
News

Fortress Europe flogging passports to the rich

Speaking after today's European Parliament vote on the practices of certain member states that sell off nationality and residence permits in exchange for colossal sums of money, French GUE/NGL MEP Marie-Christine Vergiat said it was not a question of citizenship but “the universal values ​​on which the European Union is supposed to be built.”

“The claims from these countries that such practices encourage investment and plug budget holes are unacceptable, especially when they come from states that tend to lecture others. It is clear who will seize these 'opportunities': those who cannot invest otherwise. This is only a means to circumvent rules; it can only encourage the laundering of dirty money,” she said in last night's debate with Council and Commission.

“While crocodile tears abound on the hundreds of deaths in the Mediterranean, while the gates of Fortress Europe slam shut ever more brutally to migrants who ruin themselves in their efforts to arrive on our shores, the selling of passports can only be abhorred by those who are committed to the values ​​of freedom, equality and solidarity. Obviously, commodification has no limits for some, and money has no odour.”

The resolution adopted today by the European Parliament rightly condemns these practices, notably the sale of nationality, and the associated risks such as dirty money laundering and financial fraud. However, it is regrettable that the resolution ignores the discrimination between migrants, whereas in some countries migrants who have been living in a regular situation for long periods are granted voting rights.

Vente de passeports aux riches par l'Europe Forteresse – un autre coup porté aux droits fondamentaux

S'exprimant après le vote du Parlement européen sur les pratiques de certains États membres qui monnayent leur nationalité ou des permis de séjour en échange de sommes d'argent colossales, Marie-Christine Vergiat, députée européenne GUE/NGL, Front de Gauche, a déclaré qu'il n'était pas question de la citoyenneté, mais “des valeurs universelles sur lesquelles l'Union européenne est censée être construite”.

“Les arguments mis en avant par ces États membres pour justifier de telles pratiques, encourager l'investissement et combler les trous budgétaires sont insupportables, surtout venant de pays qui ont tendance à donner des leçons de morale aux autres. Il est clair que l'on sait qui va saisir ces “opportunités” : ceux qui ne peuvent pas investir autrement. Ce n'est qu'un moyen pour contourner les règles ; cela ne peut que favoriser le blanchiment de l'argent sale,” a déclaré Marie-Christine Vergiat lors du débat avec le Conseil et la Commission.

“Alors que des larmes de crocodile abondent sur les centaines de morts en Méditerranée, tandis que les portes de la forteresse Europe se ferment toujours plus brutalement pour les  migrants qui se ruinent et risquent leur vie pour arriver sur nos côtes, la vente de passeports ne peut qu'être abhorrée par celles et ceux qui sont attachés aux valeurs de liberté, d'égalité et de solidarité. Décidément, la marchandisation n'a aucune limite pour certains et l'argent n'a pas d'odeur.”

“La résolution adoptée par le Parlement européen condamne à juste titre ces différentes pratiques et notamment la vente de la nationalité, et les différents risques notamment de blanchiment d'argent sale et de fraudes financières. Toutefois, il faut regretter qu'elle fasse l'impasse sur les discriminations entre migrants,” alors que nombre d'États membres accorde le droit de vote aux migrants vivant en situation régulière depuis plusieurs années dans leur pays.”

GUE/NGL Press Contacts:
Emily Macintosh +32 470 85 05 08
David Lundy +32 470 85 05 09
Gay Kavanagh +32 473 84 23 20
European United Left / Nordic Green Left
European Parliamentary Group