GUE/NGL
News

Erasmus for all! No to US-style indebting of students

“In the current budgetary environment, Erasmus for all is a kind of miracle. It has even escaped Council's cutbacks. Even with the original Commission proposals, it will be one of the few EU programmes to be substantially increased. One can only welcome this, particularly for young people in the EU who are the main beneficiaries,” GUE/NGL MEP Marie- Christine Vergiat said ahead of today's vote on the Erasmus for all programme.

 

But Vergiat set out the Group's opposition to the institutionalisation of a new guarantee system for student loans as proposed in the programme.

 

“Rather than pushing member states to develop exchanges, the loan guarantee scheme will encourage students to get into debt to pay for their education. This will particularly affect the most disadvantaged young people who are already struggling to continue higher education,” she said.

“This proposal is symbolic of the EU's neoliberal shift and it forces European students into an American-style system where only those who can afford it can go to university. We refuse to endorse this potential new direction for Erasmus – we want university for all.”

 

Erasmus pour tous! Non à l'endettement des étudiants à l'américaine

 

“Dans le contexte budgétaire actuel, Erasmus pour tous est une sorte de miraculé. Il a en effet échappé aux coupes claires du Conseil. Même inférieur aux propositions initiales de la Commission, ce sera un des rares programmes de l'UE à être en augmentation substantielle.

On ne peut que s'en féliciter notamment pour les jeunes de l'UE qui en sont les principaux bénéficiaires.”

 

Mais s'exprimant avant le vote d'aujourd'hui sur le programme Erasmus pour tous, Marie-Christine Vergiat, au nom de la GUE/NGL, a affirmé l'opposition de son groupe à l'institutionnalisation d'un nouveau système de garantie pour les prêts étudiant qui est proposé dans ce programme.

 

“Plutôt que de pousser les États membres à développer les bourses, le système de garantie des prêts va encourager les étudiants à s'endetter pour payer leurs études. Cela aura surtout des conséquences pour les jeunes les plus défavorisés qui ont déjà du mal à poursuivre des études supérieures”, dit-elle.

 

“Cette proposition est symbolique des dérives néolibérales de l'UE et entraine les étudiants européens vers un système à l'américaine où seuls ceux qui peuvent se le permettre pourront aller à l'université, nous refusons de cautionner cette dérive potentielle –  nous voulons une université pour tous.”

GUE/NGL Press:
David Lundy +32 470 85 05 09
Gay Kavanagh +32 473 84 23 20
Emily Macintosh +32 470 85 05 08